Mardi 1er : Les jeunes de sortie pour Halloween

Mardi 1er novembre 2016, Yonkers (New York). – Nous retrouvons Yonkers deux jours après notre rendez-vous de dimanche et avec le retour du soleil sur New York pour cinq courses de jeunes chevaux de 3 et 4 ans dont nous connaissons cependant la plupart.
Il y a aussi de drôles de cocos dans ces cinq sélections qui démarrent par un premier rendez-vous (ce sera déjà le septième de la journée à Yonkers) doté de 38.000 $ où l’on trouve des poulains qui se sont presque frottés à la crème de la génération, celle-là même que vous avez peut-être vue aux prises dans la Breeders’Crown, dans la nuit de samedi à dimanche sur la piste de Meadowlands. Mais le pompon, c’est le Suédois Ake Svanstedt qui le décroche avec SOUTHERN CROSS (1002). Celui qui partira vraisemblablement favori de la 10ème course a terminé à moins de cinq longueurs de Marion Marauder, Southwind Frank et autres Bar Hopping à l’arrivée du Kentucky Futurity, une course classique, quatre semaines plus tôt sur le Red Mile, avec un chrono personnel de 1’10 »5… Bon, il était offert à 100/1, ce jour-là. Mais en septembre à Yonkers, il a gagné en s’élançant grand favori de sa course à 1,85 ! Continuer la lecture de « Mardi 1er : Les jeunes de sortie pour Halloween »

Retour des bons dimanches à Yonkers

Dimanche 30 octobre 2016, Yonkers (New York). – L’automne à Yonkers Raceway est plein de promesses. Après une série de mardis en nocturne, nous retrouvons les réunions dominicales de début de soirée (départ de la première à 17h30) sur l’hippodrome newyorkais avec non plus cinq mais sept courses au trot et un niveau supérieur à celui des derniers mois. Après tout, quinze jours après l’International trot et au lendemain des finales de la Breeders’Crown à Meadowlands, il est temps de relever le niveau !
La contrepartie de ce progrès, c’est que beaucoup des concurrents qui seront aux prises sur la piste de 800 mètres n’ont pour la plupart pas couru sur la « longue » distance de 2.011 mètres depuis longtemps… Il va falloir donc se creuser la tête pour ne pas faire d’erreur. Continuer la lecture de « Retour des bons dimanches à Yonkers »

BREEDERS’ CROWN : DERNIER SOMMET DE LA SAISON DU TROT US

Les six principales catégories de champions du trot américain seront au départ, vendredi et samedi soir, des finales de la Breeders’ Crown. Il s’agit du pendant à l’attelage de la fameuse Breeders’Cup, qui fut également lancée en 1984 par John Gaines, pape du galop US qui venait justement de l’élevage trotteur.

Cette année, c’est à Meadowlands que se déroulent ces courses de 1.609 mètres dotées de 250.000 à 600.000$. Continuer la lecture de « BREEDERS’ CROWN : DERNIER SOMMET DE LA SAISON DU TROT US »

INTERNATIONAL TROT : LES AMÉRICAINS MAÎTRES DU JEU

 

Samedi 15 octobre 2016, Yonkers (New York). – Un million de dollars est en jeu samedi après-midi à Yonkers dans l’International Trot et ce sera sur Equidia à partir de 21 heures. Héritière d’une course créée dans les années 50 pour que les meilleurs trotteurs du monde puissent se mesurer, la course a été ranimée l’an dernier pour la première fois après une interruption de 20 ans. Ce « Championnat du monde » disputé sur 2 000 mètres et une petite piste de 800 mètres –plus petite que l’ensemble des pistes disponibles pour la course en France- n’a pas recueilli de candidature française cette saison. Deuxième l’an dernier, Timoko n’a pas fait le déplacement une deuxième fois. Au contraire, il préfère le Grand Prix du Sud-Ouest, dimanche à Agen… Bold Eagle, le phénomène français, se concentre sur Vincennes et le circuit européen pour le moment. On espérait la venue d’Un Mec d’Héripré, un des meilleurs chevaux français d’Europe cette saison, mais pris dans le maelstrom qui engloutit l’écurie de son entraîneur Fabrice Souloy, il a disparu des radars. L’américano-suédois Nuncio, indiscutable leader du trotting scandinave à l’heure actuelle, est lui aussi concentré sur le circuit européen. En somme, il manque les tous meilleurs chevaux du vieux continent, et c’est pour les Américains une véritable aubaine. Continuer la lecture de « INTERNATIONAL TROT : LES AMÉRICAINS MAÎTRES DU JEU »

Mardi 11 : Petite rentrée avant l’International trot

Mardi 11 octobre 2016, Yonkers (New York). – Nous n’avons pas retrouvé Yonkers depuis près d’un mois mais la semaine qui vient de commencer est une des plus importantes du programme « français » de l’hippodrome newyorkais. Ce mardi, rien de spécial avec cinq courses de série au programme en simultané avec la nocturne de Vincennes, mais samedi, c’est autre chose : quelques-uns des meilleurs trotteurs d’âge du monde se retrouvent au départ de l’International trot, sur 2 011 mètres, pour se disputer l’allocation globale qui se chiffre à un million de dollars, soit 896.000€. C’est aussi demain mardi, d’ailleurs, que sera effectué le tirage au sort des places derrière l’autostart, mais en attendant, il faut faire fructifier votre compte dès mardi soir avec nos acteurs habituels… Continuer la lecture de « Mardi 11 : Petite rentrée avant l’International trot »

GRAND CIRCUIT AU RED MILE : UNE COURONNE, UN CHRONO ET UNE RENAISSANCE

Dimanche 9 octobre, Lexington (Kentucky). – La réunion de clôture du meeting du Red Mile, dimanche 9 octobre à Lexington dans le Kentucky, a fait bien plus que tenir ses promesses, et pas seulement parce que le soleil a brillé toute la journée sur le dirt de cette piste mythique. Ce jour-là, on a tout de même sacré un neuvième gagnant de la Triple Couronne américaine des trotteurs à l’arrivée du 124ème Kentucky Futurity (3ans, 1 609 mètres, 384 000 €), Marion Marauder, drivé au millimètre par Scott Zeron. On venait alors d’assister à l’établissement d’un nouveau record du monde à l’amble, un chrono de 1’5’’95 (1’46’’ sur le mile) réalisé par l’athlétique Always B Miki et son driver attitré David Miller, pour l’entraînement de Jimmy Takter. Et pour couronner le tout, Broadway Donna a renoué avec le succès dans le Kentucky Filly Futurity (femelles de 3 ans, 1 609m, 278 000 €), aussi facilement dans sa batterie que dans la finale. La pensionnaire de Jim Campbell semble donc avoir retrouvé la forme au bon moment : « La dernière fois (fautive au Red Mile, ndlr), je pense être le responsable de son échec. Je voulais la déferrer derrière mais je ne l’ai pas fait et elle n’était pas à son aise. Elle avait été malade cet été et a saigné dans les Hambletonian Oaks (4ème, ndlr). Nous l’avons traitée au Lasix à partir de ce moment-là mais ça n’a rien donné de concluant avant ces dernières courses. Je suis heureux de l’avoir retrouvée et je pense qu’on la verra encore l’année prochaine. »

Mais le héros du jour a bien été Marion Marauder, même s’il a gagné du plus court des nez sur sa pointe de vitesse finale, pour priver une fois encore son grand rival Southwind Frank, comme à Meadowlands, d’un succès classique.

Scott Zeron a attendu le dernier moment pour coiffer son rival au poteau, exactement comme dans la batterie de qualification à la finale du Hambo deux mois plus tôt. Du coup, le neuvième gagnant de la Triple Couronne, puisqu’il a aussi remporté le Yonkers Trot entre ces deux victoires classiques, a gagné avec un nez d’écart à Meadowlands et d’une tête seulement lors de ses deux autres succès. Du travail d’orfèvre !

L’entraîneur du lauréat, Paula Wellwood, est aussi son copropriétaire avec son mari et son fils, joueur de football dans l’équipe universitaire des Marauders. Elle avait hésité à courir parce qu’elle craignait une course trop dure avant la Breeders’Crown, deux semaines plus tard, mais en la chargeant littéralement dans l’écurie, Marion Marauder lui a indiqué qu’il était au summum de sa forme et que l’inaction n’était pas la meilleure option. Il a donc été supplémenté dans la course pour un coût proche de 50 000 $ et il n’a pas semblé plus handicapé que ça par son N°11 tout en dehors de l’autostart, qui compte douze places au Red Mile… « Dans une course précédente, les 11 et 12 avaient fini dernier et avant-dernier, explique Scott Zeron, 27 ans, le plus jeune driver à avoir remporté une triple couronne US, et je n’étais donc pas trop confiant. Je me suis dit qu’on improviserait mais je n’avais aucune tactique en tête. Je me suis retrouvé derrière Bar Hopping, qui m’a ramené progressivement, et j’ai pu ainsi aller chercher Southwind Frank. » Marion Marauder est passé de la septième à la première place dans les quatre cents derniers mètres de cette splendide piste en terre et sable, travaillée spécialement pour accueillir le Grand Circuit de façon à favoriser les records.

En l’occurrence, Marion Marauder s’est contenté d’un chrono gagnant de 1’10’’, plus lent que les deux temps réalisés par Broadway Donna chez les filles (1’9’’2 et 1’9’’1), et bien sûr que les 1’46’’ d’Always B Miki à l’amble ! Entraîneur du premier cheval à passer le cap des 1’6’’ au kilomètre à l’attelé, Jimmy Takter semblait aux anges en allant sur le piste retrouver son crack, survivant de combats sans merci, ces deux dernières saisons, face à Freaky Feet Pete et Wiggleit Jiggle It. On sent une certaine admiration chez le grand entraîneur pour cet ambleur qui lui a encore une fois beaucoup donné et fait oublier ses relatifs échecs dans les deux grands classiques du Red Mile, dimanche.

S’il en est un, cependant, qui a une fois de plus fait carton plein, c’est bien l’étalon Muscle Hill : les trois premiers du Kentucky Futurity sont ses produits. Les éleveurs américains sont à l’affût de toute nouveauté intéressante pour croiser avec cet étalon inévitable désormais. Ce n’est pas chez les mâles de cette promotion qu’ils trouveront courant de sang nouveau !

Il faudra peut-être attendre la promotion classique de 2017, qui semble très prometteuse et plus « diverse » que celle de cette saison… Les 21 et 22 octobre prochains, on retrouve tout ce petit monde, les 2ans et les 3ans, au départ des batteries de qualification de la Breeders’Crown deux semaines plus tard, ultime rebondissement de la saison au top niveau.

En attendant, le canadien Flanagan Memory a bien gagné l’open des chevaux d’âge avec Brian Sears au sulky, très confiant pour son prochain rendez-vous sur les 2 011 mètres de l’International trot, samedi prochain…

LA BELLE AMÉRICAINE DANS LE KENTUCKY

Paula Wellwood et son Marion Marauder après le Hambletonian. Le second a attaqué la première aux écuries pour la convaincre de l'engager dans le Kentucky.
Paula Wellwood et son Marion Marauder après le Hambletonian. Le second a attaqué la première aux écuries pour la convaincre de l’engager dans le Kentucky.

Dimanche 9 octobre 2016, Lexington (Kentucky).- Demain dimanche se déroule à Lexington (Kentucky) la 3ème manche de la triple couronne américaine des trotteurs, le 124ème Kentucky Futurity (3ans, 1 609 mètres, 384 000€). Ils sont douze au départ dont le vainqueur des deux premières manches, Marion Marauder. Le pensionnaire de Paula Wellwood a remporté neuf de ses douze sorties cette saison, dont le Hambletonian à Meadowlands début août, d’un nez sur Southwind Frank, et le Yonkers Trot à Yonkers, d’une encolure sur SmallTownThrowDown, un mois plus tard. S’il gagne dimanche, Marion marauder deviendra le 9ème trotteur à réaliser le triplé, le premier depuis Glidemaster en 2006. Continuer la lecture de « LA BELLE AMÉRICAINE DANS LE KENTUCKY »