Brian Sears surprend dans le Yonkers Trot et prend plus d’un million

Le Yonkers Trot, doté de 580.000$, est la deuxième manche de la Triple Couronne des trotteurs aux USA. Sans le vainqueur du Hambletonian au départ samedi soir, pas de successeur possible pour Marion Marauder, tenant du titre, mais on attendait un combat entre Yes Mickey, révélation de cet été, et Devious Man, valeur sûre du circuit. Mais Brian Sears, au sulky de l’outsider Top Flight Angel, leur a ravi la vedette après avoir déjà fait sien l’autre grand rendez-vous de la soirée, les Messenger Stakes, équivalent du Yonkers Trot à l’amble. Continuer la lecture de « Brian Sears surprend dans le Yonkers Trot et prend plus d’un million »

Dernier stop de l’été à Yonkers !

Ce dimanche à Yonkers est le dernier d’une série estivale sans précédent qui nous aura emmenés de juillet à septembre une fois par semaine. Merci à ceux qui nous ont suivis pendant cette petite « saison » newyorkaise. Nous nous séprons momentanément sur une note positive puisque nos pronostics étaient bons, cette fois ! On se retrouve à présent le samedi 14 octobre pour la mini-réunion de l’International Trot, où l’on espère encore avoir de vrais champions en piste.

Peu de Français, qui préfèrent désormais rester près de leurs bases. Il était plus facile d’attirer des cracks trotteurs entraînés en France dans les années 50 à 80 qu’à présent ! Un comble…

Tant pis.

Restez connectés aux dernières nouvelles de Yonkers sur nos comptes Twitter et Facebook. Et nous vous donneront d’ici là des nouvelles sur l’actualité du trot de haut niveau en Amérique… Continuer la lecture de « Dernier stop de l’été à Yonkers ! »

Le Yonkers Trot joue les juges de paix… en attendant l’International !

Samedi soir à Yonkers se déroule la deuxième manche de la Triple Couronne américaine des trotteurs, le Yonkers Trot. Malheureusement, les héros de la première étape, le Hambletonian, ne sont au départ. Ni What the Hill, le premier à franchir le poteau à Meadowlands, ni Perfect Spirit, qui a hérité de la victoire après rétrogradation du lauréat, n’ont été engagés dans la plus grande course de la saison classique à Yonkers. Pas plus que la pouliche Ariana G, pensionnaire de Jimmy Takter qui a dominé les Hambletonian Oaks, et a été battue depuis par Yes Mickey, un compagnon d’écurie de Perfect Spirit chez Ake Svanstedt, en devançant au passage des concurrents malheureux du « Hambo », dont le franco-américain International Moni, également absent samedi soir à new York. La route est donc ouverte pour Yes Mickey, qui affronte notamment Guardian Angel As avec Jason Bartlett au sulky, et Devious Man.

Le premier a été le gêné du Hambletonian qui a valu sa rétrogradation à What the Hill –il était battu pour la victoire, toutefois. Il a gagné deux fois depuis, dernièrement dans la première batterie qualificative pour cette finale dotée de 500.000$, avec un chrono de 1’12’’3. Le second a été battu par Yes Mickey dans l’autre batterie, sur un chrono de 1’12’’2. 3ème de la finale du Hambletonian, dont il était le timide favori, il a aussi terminé troisième derrière Yes Mickey et Ariana G à Vernon Downs entretemps (vidéo ci-dessous).

En l’absence du crack Walner, victime d’un problème de santé alors qu’il dominait complètement la saison, la génération se cherche donc toujours un réel leader. Le Yonkers Trot peut confirmer Yes Mickey dans ce rôle, même si le costume semble encore un peu grand aujourd’hui.

Où il est (déjà) question de l’International Trot

Quoi qu’il arrive, il n’y aura donc pas de successeur à Marion Marauder, gagnant l’an dernier de la Triple Couronne, mais le gagnant de la course sera de toute façon invité à participer à l’International trot, le samedi 14 octobre sur la distance de 2.011 mètres.

Espérons que Marion Marauder, même s’il reste sur deux défaites assez nettes dans des courses remportées par Resolve, sera retrouvé dans un mois quand il s’agira de préparer l’International trot à Yonkers ! Lauréat du Yonkers Trot en 2016, il fait bien la petite piste, et ce serait une candidature intéressante. Resolve, le tenant du titre, qui est au top en ce moment, sera de la partie, selon Ake Svanstedt.

Côté français, Richard Westerink relève le gant une nouvelle fois, mais pas avec Timoko, car c’est le fils du champion, dont la retraite vient d’être annoncée, l’alezan Dreammoko, qui tentera de venger son père dans la course. Il y a eu des précédents dans l’histoire de ce « championnat du monde » créé en 1959. Speedy Crown a gagné la course en 1972 en battant Une de Mai, et sa fille Kit Lobell s’est imposée à son tour en 1989. Vainqueur à trois reprises entre 1981 et 1983, Idéal du Gazeau est aussi le père du lauréat de l’édition 1995, His Majesty.

Aubrion du Gers a aussi été invité officiellement par Yonkers, et son entourage n’a pas encore fait part de sa décision, pas plus que Stefan Melander, contacté pour envoyer Nuncio à Yonkers.

En revanche, le gagnant du Grand Prix d’Oslo et du Memorial Ulf Thoresen, Twister Bi, participera. Oasis Bi et On Track Piraten, qui ont pris leurs habitudes à Yonkers, sont également dans le viseur des organisateurs.

Directeur des courses sur l’hippodrome newyorkais, Steve Starr invitera directement les lauréats des courses suivantes : UET Masters Finale (Vincennes, 9 septembre), Maple Leaf Trot (Mohawk Raceway, 16 septembre), Centaur Trotting Classic (Hoosier, 22 septembre), Dayton Trotting Derby (Ohio, 29 septembre), et l’Allerage Farms Open Trot (Lexington, 8 octobre).