Un grand merci à tous de nous avoir suivis

Nous avons pu parier dimanche 16 décembre sur les courses au trot de Yonkers pour la dernière fois. Les sociétés-mères, à la demande du PMU, n’ont pas souhaité poursuivre cette expérience une cinquième année. Il n’y a pas de raison spécifique à l’arrêt de Yonkers, au-delà du fait que les enjeux n’ont jamais réellement décollé par rapport à des réunions européennes qui pouvaient réaliser des chiffres d’affaires au moins deux fois supérieurs dans des conditions d’horaires et de simulcasting équivalentes. C’est ainsi, et il n’y a rien à dire. Installer des réunions comme Yonkers dans l’univers de la clientèle française aurait demandé des efforts spécifiques importants -fréquence et régularité des rendez-vous, des horaires, saisons précises, plus de partants, plus de variété, etc.- qu’il serait difficile de justifier compte tenu du potentiel de gains que cela représente en fin de compte. C’était trop demander aux sociétés de courses françaises, au  PMU et aux organisateurs des courses de Yonkers, les dirigeants de l’hippodrome et la Standardbred Owners Association of New York, qui représente les professionnels et les propriétaires de l’État. Ces derniers ont déjà consenti de gros efforts -qui n’ont à mon avis pas été salués comme ils auraient dû l’être par les Français. Qui accepterait de modifier ses distances, ses parcours, le nombre de concurrents généralement admis dans ses pelotons, et enfin de courir le dimanche matin pour faire plaisir à quelques parieurs étrangers ?

Je ne vois pas non plus. 

Ce fut pour moi une grande aventure, que je regrette évidemment de voir se terminer ainsi. Je veux ainsi, avant de vous quitter, remercier du fond du coeur Blandine, Joe et Alex, sans qui tout cela n’aurait pas été possible, Emmanuelle, formidable ambassadrice du Trot, Ursula et les Rooneys pour leur accueil, Gégé, Kristin et Anthony pour avoir su partager aussi leur plaisir de connaître Yonkers et le trot américain, Jean Laroche, notre super-consultant de la Belle Province. J’ai aussi une pensée pour John Brennan, qui a dû supporter mes excentricités de Français dans le club house de Yonkers, au-dessus des vestiaires.

Il faut aussi saluer les drivers de Yonkers, de Dan Dubé à Jason Bartlett en passant par Brian Sears, Tyler Buter, Pat Lachance et Jordan Stratton, qui auront eux aussi été d’une grande patience. Ce sont des professionnels de très grand talent, qui font un métier pas toujours exaltant avec une conscience professionnelle qui en étonnerait plus d’un de ce côté de l’Atlantique. Je leur souhaite les plus belles victoires, car je ne me rappelle pas les avoir vus autrement que souriants. Ils ont été formidablement accueillants. Leurs chevaux et ceux qui les entraînent aussi sont incroyables. Les premiers trottent sur des pistes de vitesse tous les week-ends, et on les traite souvent pour courir, mais on n’imagine pas la soin qui leur est apporté. Certains sont traités comme des animaux domestiques. On se demande s’ils ne dorment pas chez leur entraîneur. Ces derniers repartent avec ou sans chèque, comme les professionnels d’ici. Il y a des grands, et il y a des petits. Des bons et des moins bons, mais tous se retrouvent à Yonkers, comme aux nocturnes de Vincennes qui brassent toutes les classes de professionnels. Même s’ils parlent différemment, même s’ils travaillent différemment, les entraîneurs américains ont cette attitude avec leurs chevaux, ces  regards, ces inquiétudes, ces quotidiens d’hommes et de femmes de cheval qui sont universels, ces mêmes problèmes, ces mêmes obstacles, ces mêmes envies qu’en France. Les mêmes rêves. Comme ici, très peu les atteignent. Mais ils continuent sans broncher.

Aux premiers jours du compte Twitter de YonkersFrance, qui ne servira plus désormais, deux twittos complètement déjantées -qu’elles me pardonnent l’expression- m’ont permis de mieux comprendre ce réseau, que je connaissais mal. Elles nous ont soutenus, et cela nous a permis d’y croire. Je ne l’ai pas oublié. Merci, donc, à Calimerette Armée et à Mlle Flambe. Elles m’ont fait rire et réfléchir, parfois en même temps, ce qui n’est pas très fréquent sur ces réseaux sociaux.

À travers ces deux supportrices de la première heure, nous remercions tous ceux qui, dans l’indifférence générale, ont quand-même fait un petit bout de chemin avec nous. Ils ont regardé nos courses, ils ont parié dessus, ils ont cherché à comprendre, ont posé des questions. On ne va pas se mentir : Ils ne sont guère nombreux ! Mais même si cette curiosité fut sans lendemain, même si au bout du compte, ils sont revenus à autre chose, ce réflexe, celui qui consiste à s’intéresser à quelque chose de nouveau, c’est une qualité qu’il faut garder jalousement. C’est elle qui vous fait dénicher le gagnant à 20/1, la méthode à laquelle personne n’avait pensé, le futur champion invisible ou la défaite qui se profile à l’insu de tous.

Yonkers France n’était pas un gagnant. Nous en sommes désolés. Mais ne pas jouer ce coup-là, c’eut été une faute.

Emmanuel Roussel

Der des ders à Yonkers

Ce dimanche 16 décembre pour la dernière fois jusqu’à nouvel ordre, vous pourrez parier sur les courses au trot de Yonkers, retransmises en direct sur Equidia à partir de 19 heures. 

En simulcasting avec Las Piedras, dans la foulée des dernières courses de Vincennes, nos acteurs habituels, entraîneurs et drivers, trotteurs évidemment, prendront le chemin du départ. Ensuite, si la vie continue à Yonkers car l’hippodrome newyorkais a traversé l’intégralité du XXème siècle sans nous et n’a pas un besoin impérieux de notre soutien, nous ne verrons plus sur les antennes françaises les Jason Bartlett, Jordan Stratton, Brian Sears et Dan Dubé, les Déo, Adagio de la Tour, Barry Black, Versachet et autres Undici, ces trotteurs français qui ont élu domicile outreAtlantique et seront ce soir encore au départ. Plus de Bingo Queen, d’O U Sexy Guy, de Sumatra, de Noble Warrawee ou encore d’On the Podium, des trotteurs américains que nous avions découvert dès les premiers rendez-vous de Yonkers sur Equidia, en 2015. Et notre consultant Jean Laroche, qui nous a accompagnés tous ces soirs, avec cet accent québécois qui est un don de Dieu et ses conseils d’expert… Il nous manquera aussi.

Vous serez pourtant sans doute très peu à nous suivre ce dimanche encore car à cette heure-là, la plupart des parieurs ont fini leur journée et les points de vente ferment boutique. C’est sans doute ainsi, par la plus petit porte possible, qu’il valait mieux sortir, vers 22 heures 15 un dimanche soir d’hiver. On n’a vraiment pas le sentiment d’être regretté. Qu’à cela ne tienne, finissons en beauté avec de bons pronostics, des courses de référence qui nous donnent de belles impressions et des parcours réguliers !

Qui sait ce que nous réserve l’avenir ? Qui sait si demain, on ne sera pas bien content de pouvoir compter sur des courses américaines pour arrondir nos fins de mois à peu de frais ?

Le programme

Cliquer sur l’image pour télécharger le programme.

4ème course – 19h00

Les pronostics

Favoris théoriques : 4-6-2-1
Daily Racing Form : 6-9-4
Jean Laroche : 6-3-5
Equidia : 6-3-5-7
yonkers-france.com : 6-4-1-3

L’arrivée : 3 Dynamic Edge -2-5-4

1 LAZURUS
A figuré en retrait à la corde.

2 DRAZZMATAZZ
Bien parti, a suivi le gagnant d’un bout à l’autre. Parcours idéal !

3 DYNAMIC EDGE
Vite en tête, a semblé en difficulté à un tour de l’arrivée mais est reparti sous les sollicitations de son driver.

4 SUMATRA
A tenté de se rapprocher en face dans le sillage de Celebrity Ruth et a eu quelques difficultés à trouver le passage quand elle a cédé.

5 BARRY BLACK
Il a fini fort en venant de loin après avoir été bloqué derrière un rideau de chevaux..

6 CELEBRITY RUTH
À l’attaque après un tour, a été contrée et a cédé pour finir.

7 KING CAST
A viré très au large dans le tournant final et finit bien mais trop tard.

8 TORKIL
Jamais en course.

9 KINETIC KING
Rapproché derrière Celebrity Ruth, a contourné le peloton en face et a courageusement maintenu son effort.

5ème course – 19h30

Les pronostics

Favoris théoriques : 3-1-2-6
Daily Racing Form : 9-3-5
Jean Laroche : 9-1-5
Equidia : 3-2-4-5
yonkers-france.com : 3-9-7-1

L’arrivée : 9 Chestnut Schofield -1-5-2-4

1 GONNA FLY
Animateur, n’a pu tenir jusqu’au bout.

2 ONLY PASSING THRU
A attaqué à un tour de l’arrivée après avoir trotté en cinquième position et contré, a bien maintenu son effort jusqu’au bout.

3 TWO AM
Fautif dans le deuxième virage, était quatrième.

4 MOOSE MADNESS
N’a pas mal terminé après avoir suivi le wagon du dernier tour…

5 TOBER
Vite dans le sillage de l’animateur, a pu garder la troisième place..

6 IL MAGO
En dehors dans le premier virage, puis troisième, relayé, n’a plus été dangereux..

7 CHROMEO
Jamais menaçant, a seulement pu suivre.

8 MONEY MAVEN
N’a jamais été menaçant après avoir trotté à l’arrière-garde..

9 CHESTNUT SCHOFIELD
Bien parti au deuxième rang, rapproché derrière Only Passing Thru en face, a dominé nettement pour finir..

6ème course – 20h00

Les pronostics

Favoris théoriques : 5-4-2-1
Daily Racing Form : 5-2-3
Jean Laroche : 3-5-11
Equidia : 6-7-9-3
yonkers-france.com : 5-3-2-4

L’arrivée : 2 Blenheim -5-3-11

1 LENNY MAC
A rétrogradé progressivement.

2 BLENHEIM
Vite en tête, puis relayé par Dog Gone Lucky, a pris le relais dans le tournant et a gagné nettement.

3 FLUFF ME UP
Troisième d’un bout à l’autre, sans être ni menacé, ni menaçant !

4 BROADWAY CREDIT
Quatrième jusque dans le tournant final, a plafonné ensuite.

5 DOG GONE LUCKY
Venu prendre la tête après 400 mètres de courses, a plafonné pour finir et subi la loi de Blenheim.

6 UNDICI
Jamais en course.

7 NOBLE WARRAWEE
Isolé en dehors après un tour, a cédé en face.

8 CASH FOR GOLD
Jamais vu en bonne place.

9 MIGHTY SURF
A trotté à l’arrière-garde.

10 BINGO QUEEN
N’a pas quitté les derniers rangs.

11 FREDDIE MAC
A dû contourner Noble Warrawee en face et a bien soutenu son effort jusqu’au bout.

7ème course – 20h30

Les pronostics

Favoris théoriques : 2-1-7-5
Daily Racing Form : 2-3-5
Jean Laroche : 2-1-11
Equidia : 2-4-3-11
yonkers-france.com : 2-1-3-4

L’arrivée : 2 Adagio de la Tour -8-3-5

1 LATOKA
Bien parti, relayé, s’est retrouvé quatrième et n’a pu accélérer pour finir.

2 ADAGIO DE LA TOUR
Venu en tête après cinq cents mètres de course, a repoussé l’attaque d’Osvaldo Blue Chip dans le tournant final et gagné facilement.

3 MUSCLES ON FIRE
A fini fort pour arracher la troisième place après avoir trotté en retrait suite à des relais défavorables.

4 BETTER CALL SAUL
A attaqué à un tour de l’arrivée et cédé pour finir.

5 ON THE PODIUM
Vite bien placé dans le sillage des leaders, a perdu la troisième place tout à la fin..

6 CASINO CUTIE IT
Partie lentement, jamais en course.

7 MR POWERS
Fautif au départ, a refait un terrain considérable pour finir en terminant sixième.

8 OSVALDO BLUE CHIP
Rapproché à un tour de l’arrivée dans le dos de Better Call Saul, a contourné le peloton en face et donné une belle réplique à Adagio de la Tour.

9 STITCH IN TIME
Jamais menaçant en retrait.

10 ABERFORTH
Rapproché en face à couvert, finit honorablement.

11 VERSACHET
A bien fini, venant de très loin.

8ème course – 21h00

Les pronostics

Favoris théoriques : 4-3-2-1
Daily Racing Form : 2-3-4
Jean Laroche : 3-6-4
Equidia : 1-6-8-3
yonkers-france.com : 2-3-1-4

L’arrivée : 2 Coastal Region -1-3-9

1 DEO
Rapproché progressivement, a attaqué en face et donné longtemps l’impression de pouvoir dominer l’animateur Coastal Region, qui l’a pourtant repoussé jusqu’au bout..

2 COASTAL REGION
Venu en tête à un tour de l’arrivée, a résisté courageusement à Déo dans les derniers quatre cents mètres.

3 JUST FOR YOU
A vite attaqué les leaders mais a aussitôt été relayé par Coastal Region et n’a pu suivre les deux premiers dans la phase finale.

4 LION SAFARI AS
Était en train de passer à l’attaque à deux tours de l’arrivée quand il s’est écarté, victime d’un problème de harnachement.

5 HENDERSON SEELSTER
A attaqué à un tour de l’arrivée mais n’a pu longtemps maintenir son effort à flanc de peloton.

6 QUICK SUMMER
Non-partant

7 ANOTHER CHAPTER
Fautif au début en retrait.

8 ALASKA
La mieux partie, relayée plusieurs fois, a disparu dans la phase finale.

9 FLY FLY SELENA
A bien fini, venant de loin prendre la quatrième place.

9ème course – 21h30

Les pronostics

Favoris théoriques : 4-2-5-1
Daily Racing Form : 4-2-1
Jean Laroche : 2-5-1
Equidia : 1-4-7-8
yonkers-france.com : 2-5-1-4

L’arrivée : 5 Secret Bro -1-2-4

1 CREDIT FRAUD
Bien partie, a déboité après un tour -et failli se mettre au galop dans le deuxième tournant- et mis presqu’un tour à prendre l’avantage, puis s’est bien défendue jusqu’au bout..

2 SEVEN KNIGHTS
Venu en tête après quatre cents mètres de course, puis relayé par Credit Fraud en face, n’a pu ré-accélérer dans la phase finale.

3 CHAPTER AND RUTH
Bien parti, a cédé progressivement dans la phase finale.

4 FIRST CLASS ACT
Bien partie, relayée rapidement, est repassée à l’attaque dans le tournant final mais n’a pu approcher les trois premiers, arrachant in extremi la quatrième place.

5 SECRET BRO
Rapproché progressivement, a attaqué dans le dernier tournant et dominé des chevaux qui s’étaient beaucoup dépensés !

6 EXS AND OHS
Rapprochée progressivement, a plafonné après avoir fait illusion pour les places.

7 SHES INTOXICATING
Non-partante

8 TOWN HALL JUSTICE
Partie lentement, jamais en course.

9 GOT NO MONEY HONEY
Très bien partie en deuxième ligne, a cédé progressivement sans pouvoir faire mouvement.

10ème course – 22h00

Les pronostics

Favoris théoriques : 3-5-1-6
Daily Racing Form : 3-6-10
Jean Laroche : 6-2-3
Equidia : 6-1-2-3
yonkers-france.com : 3-5-6-4

L’arrivée : 9 Time Outa Jail -6-3-2

1 MERRY HANOVER
A constamment figuré au sein du peloton.

2 O U SEXY GUY
A bien fini, venant de loin après un début de course assez lent.

3 MUSCLE AVE
Vite en tête, a perdu la course dans les cinquante derniers mètres

4 PINGALING
A craqué après avoir été contré aux tribunes.

5 MASSIVE TALENT
Jamais pointé.

6 SHAWNEE BEAUTY
Tout de suite derrière l’animateur, a encore raté son coup !

7 TALKOHOLIC
En dehors au tout début, repris dans le peloton, n’a plus été dangereux.

8 FORT VALLEY AS
Jamais vu en bonne place.

9 TIME OUTA JAIL
Rapproché à couvert, a déboité dans le tournant final et dominé dans les cinquante derniers mètres.