Breeders’Crown : Les Takter Girls dominent

Les femelles ont vraiment dominé cette saison classique au trot outre-Atlantique, et les résultats de la Breeders’Crown, vendredi et samedi sur l’hippodrome de Hoosier Park dans l’Indiana, l’ont complètement confirmé, tout comme a été confirmée l’omni-présence de Jimmy Takter au sommet de la pyramide du trotting américain.

La pouliche de 2 ans Manchego (Muscle Hill) est désormais invaincue en douze courses et elle a remporté vendredi soir la finale de la Breeders’Crown des trotteuses de 2 ans disputée sur une piste détrempée à Hoosier Park, dans l’Indiana. Associée à Yannick Gingras, la pensionnaire de Jimmy Takter a laissé passer Phaetosive (Explosive Matter), une pensionnaire de Trond Smedshammer qui avait établi un record de la piste une semaine plus tôt en remportant son élimination. Puis elle l’a suivie de près pour déboîter dans le tournant final et s’imposer sûrement, par plus de quatre longueurs, sur une réduction kilométrique de 1’11’’3 au bout d’un tour de piste de 1.609 mètres.

Manchego est une sœur d’In Secret (Deweycheatumnhowe), qui a participé le 14 octobre dernier à l’International Trot remporté par Twister Bi à Yonkers.

Manchego a gagné près de 900.000$ et son record général, établi au Red Mile au début du mois, est de 1’10’’1.

Le lendemain samedi chez les mâles de 2ans, la victoire est revenue au local Fiftydallarbill (Swan for All), auquel Trace Tetrick a pu donner un parcours favorable, longtemps à couvert. Le poulain a coûté 16.000$ aux ventes de yearlings de Hoosier. Son père est un des meilleurs étalons d’Indiana –c’est aussi le père de Hannelore Hanover- et il était proposé à 5.000$ en 2016 dans son haras de l’Indiana. Bill Crone, l’entraîneur de Fiftydallarbill, a avoué qu’il ne l’aurait pas engagé si la Breeders’Crown ne s’était pas disputée sur son hippodrome favori. Son poulain avait dû se contenter de la deuxième place dans l’éliminatoire, mais il a bénéficié de conditions idéales, samedi soir, pour faire afficher un chrono de 1’11’’5.

Grande favorite de la finale de la Breeders’ Crown des pouliches de 3 ans, vendredi soir, Ariana G (Muscle Hill) a écrasé ses adversaires malgré son 8 au départ. Pilotée par Yannick Gingras elle aussi, la pensionnaire de Jimmy Takter a pris la tête à l’issue du premier virage et s’est détachée dans la dernière ligne droite pour s’imposer par plus de cinq longueurs avec un chrono au kilomètre de 1’11’’2. Comme son aînée Shake It Cerry, autre représentante de l’écurie Takter, Ariana G a donc remporté la Breeders’Crown à 2 et 3 ans. Elle porte aussi le score de l’entraîneur suédois à 32 succès dans le championnat de fin d’année du trotting américain.

À titre de comparaison, qui n’est certes pas raison, le recordman du genre dans l’équivalent au galop, la Breeders’Cup, est D. Wayne Lukas avec 20 victoires. Or ce championnat comprend 8 à 15 courses par année, tandis que la version à l’attelé, à l’amble et au trot, en compte 12, dont six au trot, la discipline favorite, sinon exclusive désormais, de Jimmy Takter.

L’autre grande victoire féminine de cette double réunion n’est cependant pas à mettre à l’actif du Suédois mais à celui de son principal adversaire américain, Ron Burke. Sa pensionnaire Hannelore Hanover (Swan for All) a en effet affronté les meilleurs mâles d’âge dans l’Open au trot -plutôt que les seules juments vendredi (lire plus bas- et elle les a battus, comme CR K Suzie et Moni Maker en 1996 et 1998. Drivée par Yannick Gingras, elle s’est imposée d’une longueur après avoir laissé Marion Marauder (Muscle Hill) la relayer en début de parcours. Ce dernier n’a pas tenu le coup pour finir, et le deuxième de l’International Trot a concédé pour finir la deuxième place à Crazy Wow (Crazed). Hannelore hanover a bouclé son parcours avec uen réduction kilométrique de 1’9 »7, samedi.

Samedi chez les mâles de 3 ans, What the Hill (Muscle Hill) a pris une revanche finalement méritée dans la Breeders’Crown des 3ans. Associé à David Miller, le pensionnaire de Ron Burke, qui avait perdu la victoire dans le Hambletonian après enquête, a finalement laissé l’animateur Lindy the Great (Crazed) à plus de trois longueurs, International Moni (Love You) finissant bien troisième tout près de son compagnon d’entraînement chez Frank Antonacci.

Entraîné pour sa part par Ron Burke, What the Hill a aussi remporté le Canadian Trotting Classic entretemps. Cette onzième victoire, sur le pied de 1’10’’, lui a permis de dépasser le million de dollars de gains.

Chez les juments de 4ans et plus, Daniel Dubé, une des vedettes de Yonkers, a mené Emoticon Hanover (Kadabra) à la victoire sans plus de difficulté. La pensionnaire de Luc Blais a ainsi dépassé le million de dollars de gains avec un chrono de 1’10’’7.