Greyhound et Rosalind, les Seabiscuit du trot US

Toute l’histoire de ces deux grands champions du trot US des années 30, le gris Greyhound et la baie Rosalind, est racontée sur cet excellent blog: Quand Greyhound retrouvait Rosalind, tout le monde se réjouissait…
Une très bonne raison d’apprendre l’anglais, en attendant que le courage me vienne de tout traduire !
Découvrez aussi nos tableaux sur Pinterest  (http://www.pinterest.com/yonkersFrance/) pour voir en images les Grands du trot US, l’histoire des courses attelées aux États-Unis, et quelques vues sympa aux courtines…

Comment lire un programme américain

Capture d’écran 2016-02-22 à 14.32.19

Les programmes officiels américains sont très différents de ceux que nous connaissons en France. En attendant la publication d’un guide complet pour vous permettre de vous y retrouver, voici un exemple de présentation des courses telles qu’elles vous seront proposées sur ce site avant chaque réunion Premium en direct de Yonkers-NewYork.
Vous saisirez rapidement la quantité importante d’informations livrées ainsi aux parieurs, et la valeur des nombreuses statistiques consignées par les éditeurs américains. Vous risquez même de trouver les programme français bien maigres, une fois que vous aurez découvert la présentation US !
À très bientôt pour une visite guidée…

Exemple de programme US

Hervé Filion embarque un micro à Yonkers-NewYork…

http://youtu.be/IMXOamkaqL0

Un des drivers les plus titrés d’Amérique avec plus de 15.000 victoires, le Québecois Hervé Filion s’est enregistré au coeur du peloton au cours d’une nocturne qui s’est déroulée en juillet 1988 à Yonkers-NewYork…

Yonkers Trot 1982: Mystic Park, cinq ans avant son fils Mack Lobell

Juillet 1982, Yonkers-NewYork – Mystic Park et Frank O’Mara remportent la finale du Yonkers Trot en 1′16″3 après avoir gagné leur batterie à 1$20 en 1′15″. Principal challenger, Incredible Nevele (deuxième à la corde tout le parcours) se met à la faute au moment décisif, à l’entrée de la ligne droite.
Fiévreux trois jours avant la course,  le lauréat a été soigné par son entraîneur au Gatorade, une boisson énergisante… Le cheval partira favori du Hambletonian, deux semaines plus tard à Meadowlands, mais se montrera fautif à son tour, laissant la victoire finale à Speed Bowl, absent à Yonkers.
L’autre haut fait de Mystic Park, c’est d’avoir donné le jour à Mack Lobell, vainqueur du Yonkers Trot et du Hambletonian 1987, avant d’entamer une exceptionnelle campagne de cheval d’âge aux Usa et en Europe, et premier trotteur à descendre sous la barre des 1′10″.

Reportage original de la course dans le New York Times