Les règles de Yonkers-New York en vidéo

  • Par Nick Ferriero, premier commissaire de Yonkers Raceway (vidéos)

Faute d’allures

Un cheval ne sera pas disqualifié pour allures à Yonkers si :

  1. Il ne gêne pas d’autres concurrents;
  2. perd du terrain au galop,
  3. sort du peloton vers l’extérieur dès qu’il en a l’opportunité,
  4. ralentit jusqu’à ce qu’il reprenne son allure normale.

*Dans l’état de New York, un cheval qui change de ligne pour éviter un accident ou mettre un autre partant en danger peut rester en course s’il a suivi les règles propres à la disqualification.

*Illustration vidéo – Le N°7 se met au galop dans le deuxième tournant et revient en course après avoir perdu du terrain.

Départ à l’autostart

  1. Un partant de deuxième ligne reste en deuxième ligne même s’il a la place libre devant lui.
  2. Un cheval peut se décaler vers l’intérieur si la place est libérée par un non-partant.

 Cas de disqualification

  1. Empêcher un adversaire de progresser et le pousser ainsi à la faute.
  2. Obliger un adversaire à se décaler vers l’extérieur à l’aide d’une roue de sulky.
  3. Tasser un cheval vers la corde ou l’empêcher de progresser.

 Ralentissement en tête de course

  1. Le cheval en tête doit maintenir une certaine allure d’un bout à l’autre.
  2. Les commissaires peuvent disqualifier un cheval qui gênerait ses adversaires en ralentissant au premier rang.

*Illustration vidéo – Brent Holland, au sulky de Second Hand News, est disqualifié pour avoir ralenti trop fortement au premier passage en face.

 

Il drive samedi à Vincennes : Tout sur Brian Sears

Brian Sears 2Brian Sears, « The White Knight » (le chevalier blanc)

Né le 21 janvier 1968 à Fort Lauderdale (Floride).

Vit à Secaucus (New jersey)

1m78

Casaque blanche et marron

La famille de Brian Sears est dans les courses depuis trois générations. Son grand-père Gene a remporté plus de mille courses dans sa carrière, et son père Jay compte plus de 1 400 victoires. Cependant, son entourage a insisté pour qu’il poursuive ses études plutôt que de se consacrer aux courses, et c’est contre cet avis que le jeune homme a quitté l’école vétérinaire d’Aubrun pour se consacrer à sa véritable passion. Continuer la lecture de « Il drive samedi à Vincennes : Tout sur Brian Sears »

Mode d’emploi pour lire les perfs US

Pas facile de s’y retrouver dans les pages de perfs à l’américaine ! Non seulement elles sont extrêmement complètes (et c’est un vrai plus), mais elles sont présentées de façon horizontale (une ligne = une course) et non verticale comme chez nous (une colonne = une série de courses), et elles sont en anglais ! Quelle honte ! Que fait le ministère de la francophonie ?

Qu’on se rassure : une nouvelle fois, Yonkersfrance.com saves your ass avec une traduction qui vous aidera à mieux comprendre ce que tout ce charabia veut dire.

Notez qu’il n’existe pas, outre-Atlantique, de réduction kilométrique, mais seulement des temps complets sur la distance : le mile, soit 1.609 mètres, la plupart du temps, mais aussi 1 mile 1/4, soit 2.011 mètres, pour les courses Premium de Yonkers-New York. En revanche, les temps partiels (tous les 400 mètres) sont précisés.

Vous trouverez ci-dessous, en plus des légendes qui vont bien, une table de conversion mile/km qui vous aidera à retrouver les réductions kilométriques correspondant aux temps partiels et aux temps totaux. N’oubliez pas que les Américains ne comptent pas les dixièmes de seconde mais les cinquièmes de seconde. Par exemple, 1’56 »3 signifie 1’56 »6 pour nous. Ne vous trompez pas de ligne sur cette table. Enjoyez !Capture d’écran 2015-08-08 à 16.49.38

Capture d’écran 2015-08-08 à 16.52.01

International trot : le grand soir de Natural Herbie

Samedi 25 octobre 2014, Yonkers-New York. – Le duel Commander Crowe/Sebastian K n’a pas eu lieu dans l’International Trot 2014, samedi soir 25 octobre à Yonkers-New York. Si le pensionnaire de Fabrice Souloy a bien tenu sa partie pour terminer deuxième de l’américain Natural Herbie, Sebastian K, lui, a perdu toute chance sur faute dès le premier tournant de la course de 2.000 mètres. Continuer la lecture de « International trot : le grand soir de Natural Herbie »

Greyhound et Rosalind, les Seabiscuit du trot US

Toute l’histoire de ces deux grands champions du trot US des années 30, le gris Greyhound et la baie Rosalind, est racontée sur cet excellent blog: Quand Greyhound retrouvait Rosalind, tout le monde se réjouissait…
Une très bonne raison d’apprendre l’anglais, en attendant que le courage me vienne de tout traduire !
Découvrez aussi nos tableaux sur Pinterest  (http://www.pinterest.com/yonkersFrance/) pour voir en images les Grands du trot US, l’histoire des courses attelées aux États-Unis, et quelques vues sympa aux courtines…

Comment lire un programme américain

Capture d’écran 2016-02-22 à 14.32.19

Les programmes officiels américains sont très différents de ceux que nous connaissons en France. En attendant la publication d’un guide complet pour vous permettre de vous y retrouver, voici un exemple de présentation des courses telles qu’elles vous seront proposées sur ce site avant chaque réunion Premium en direct de Yonkers-NewYork.
Vous saisirez rapidement la quantité importante d’informations livrées ainsi aux parieurs, et la valeur des nombreuses statistiques consignées par les éditeurs américains. Vous risquez même de trouver les programme français bien maigres, une fois que vous aurez découvert la présentation US !
À très bientôt pour une visite guidée…

Exemple de programme US

Hervé Filion embarque un micro à Yonkers-NewYork…

http://youtu.be/IMXOamkaqL0

Un des drivers les plus titrés d’Amérique avec plus de 15.000 victoires, le Québecois Hervé Filion s’est enregistré au coeur du peloton au cours d’une nocturne qui s’est déroulée en juillet 1988 à Yonkers-NewYork…

Yonkers Trot 1982: Mystic Park, cinq ans avant son fils Mack Lobell

Juillet 1982, Yonkers-NewYork – Mystic Park et Frank O’Mara remportent la finale du Yonkers Trot en 1′16″3 après avoir gagné leur batterie à 1$20 en 1′15″. Principal challenger, Incredible Nevele (deuxième à la corde tout le parcours) se met à la faute au moment décisif, à l’entrée de la ligne droite.
Fiévreux trois jours avant la course,  le lauréat a été soigné par son entraîneur au Gatorade, une boisson énergisante… Le cheval partira favori du Hambletonian, deux semaines plus tard à Meadowlands, mais se montrera fautif à son tour, laissant la victoire finale à Speed Bowl, absent à Yonkers.
L’autre haut fait de Mystic Park, c’est d’avoir donné le jour à Mack Lobell, vainqueur du Yonkers Trot et du Hambletonian 1987, avant d’entamer une exceptionnelle campagne de cheval d’âge aux Usa et en Europe, et premier trotteur à descendre sous la barre des 1′10″.

Reportage original de la course dans le New York Times