Surprise dans la finale des trotteurs français !

Rendez-vous le samedi 13 octobre pour une nouvelle édition de l’INternational trot, course à un million de dollars disputée sur l’hippodrome de Yonkers. Elle sera retransmise en direct sur Equidia.

Les résultats de la réunion du 2 septembre

2ème course – 18h50 – Prix de Sacramento – Finale des French American trotting Club Series – 2 413m – 120 000 $

Les pronostics

Favoris théoriques : 12-4-8-9
Daily Racing Form : 4-8-5
Jean Laroche : 4-8-9
Equidia : 8-4-9-12
yonkers-france.com : 8-4-9-11
Synthèse : 4/8 – 9/12 – 5-11

L’arrivée : 9 Bioness -6-12-8

3ème course – 19h20 – Prix de Mesa – 2 011m – 29 600 $

Les pronostics

Favoris théoriques : 3-1-6-5
Daily Racing Form : 9-3-5
Jean Laroche : 3-5-1
Equidia : 3-5-4-6
yonkers-france.com : 3-4-9-2
Synthèse : 3 – 5/9 – 1/4/6 – 2

L’arrivée : 6 Lord Cromwell -3-9-4

4ème course – 19h50 – Prix de Kansas City – 2 011m – 23 000 $

Les pronostics

Favoris théoriques : 2-4-3-5
Daily Racing Form : 5-4-2
Jean Laroche : 2-3-4
Equidia : 4-2-3-5
yonkers-france.com : 1-7-2-3
Synthèse : 2 – 4 – 3/5 – 1/7

L’arrivée : 3 Hoofin’It -5-1-2

5ème course – 20h20 – Prix d’Atlanta – 2 011m – 23 000 $

Les pronostics

Favoris théoriques : 2-1-6-3
Daily Racing Form : 1-2-7
Jean Laroche : 7-2-5
Equidia : 2-6-1-10
yonkers-france.com : 9-2-3-7
Synthèse : 2 – 1/7 – 6/9 – 3/5/10

L’arrivée : 6 Il Mago -2-4-1

On rebondit à Yonkers

On retrouve quatre courses Premium au trot en direct de Yonkers dimanche soir 26 août à partir de 19h10, dont une pour nos seuls trotteurs français, la 3ème au programme à 19h40. 

Une semaine plus tard, ce sera la grande finale du French-American trotting Club, avec 120 000 $ d’allocation, qui sera retransmise en direct sur Equidia elle aussi, avec très probablement Ursis des Caillons grand favori. Ses meilleurs rivaux seront donc sans lui en piste ce dimanche… À surveiller ! Continuer la lecture de « On rebondit à Yonkers »

Ursis des Caillons s’affirme

Deux des quatre courses Premium au programme de Yonkers dimanche 19 août à partir de 18h35 étaient réservées aux trotteurs français importés dans le cadre du French-American Trotting Club. Huit concurrents dans chacune de ces deux batteries dotées de 53 000 $ et longues de 2 400 mètres.

Ursis des Caillons, pensionnaire de Jenn Bongiorno qui a fait forte impression lors de ses débuts en public il y a deux semaines, a dominé une fois encore et il fait figure de champion parmi les trotteurs français exportés là-bas. la finale du 2 septembre et ses 120 000 $ d’allocations semblent lui tendre les bras. Dans la deuxième épreuve « à la française », le 5ans Deo s’est pleinement réhabilité en bouclant qui plus est son parcours de 2 00 mètres en six dixièmes de moins qu’Ursis… 1’15 » pile contre 1’15 »3 en réduction kilométrique. On retrouve Déo ce dimanche pour une nouvelle manche sur 2 413 mètres (soyons précis pour les chronos). Et quelques courses bien américaines à partir de 19h10… Continuer la lecture de « Ursis des Caillons s’affirme »

Adagio de la Tour prend sa revanche à Yonkers !

Gagnant dimanche dernier de la toute première manche des French American Trotting Club series sur l’hippodrome de Yonkers, Alpha d’Urzy est désormais invaincu en quatre courses aux États-Unis. Son entraîneur René Allard, leader de la profession à Yonkers, a décidé de ne pas attendre les series de la semaine prochaine et de prendre part dès ce dimanche à une nouvelle course réservée aux trotteurs français. Ils sont neuf au départ et Alpha d’Urzy, qui partira favori, a tiré le numéro 9 en deuxième ligne derrière l’autostart. Ce n’est évidemment pas une mince affaire et Undici pourrait tenter d’en profiter. Il a terminé deuxième d’Ursis des Caillons, dimanche dernier. or ce dernier, de l’aveu-même de René Allard, est certainement supérieur à son « Alpha »… 

La course des trotteurs français aura lieu à 19h10, mais le premier des quatre rendez-vous de la soirée sur le programme d’Equidia est prévu à 18h40. Continuer la lecture de « Adagio de la Tour prend sa revanche à Yonkers ! »

Alpha d’Urzy et Ursis des Caillons défrayent la chronique

Ce dimanche 5 août, lendemain de Hambletonian (le Derby des trotteurs US sur l’hippodrome voisin de Meadowlands), restera dans les annales comme celui qui vit pour la première fois deux pelotons de trotteurs français s’expliquer entre eux sur le sol américain. L’événement aura lieu à Yonkers, qui a organisé l’importation de 22 trotteurs nés et entraînés en France pour mieux garnir les rangs des courses proposées aux parieurs français en sujet connus chez nous. Continuer la lecture de « Alpha d’Urzy et Ursis des Caillons défrayent la chronique »

Trois français au départ de notre nouveau rendez-vous à Yonkers

Trois des 22 trotteurs français exportés aux États-Unis fin juin sont déjà tellement adoptés qu’ils peuvent dès maintenant affronter les américains sur leur terrain. Dimanche soir, trois d’entre eux étaient au départ dans le programme de quatre courses retransmises en direct sur Equidia avec prise de paris en France chez les principaux opérateurs de paris. Barry Black a débuté par une quatrième place, Undici a une fois de plus été malchanceux après un départ laborieux, et Déo, qui venait de gagner très facilement sur cette piste, s’est mis au galop au moment décisif.

On les retrouve dimanche prochain 5 août pour une course réservée aux seuls trotteurs français, une première outre-Atlantique…

Continuer la lecture de « Trois français au départ de notre nouveau rendez-vous à Yonkers »

Trotteurs français tous azimuts autour de New York !

Dimanche prochain 5 août sur l’hippodrome de Yonkers, au Nord de New York, se déroulera la toute première course réservée aux trotteurs français jamais organisée aux États-Unis, mais plusieurs des acteurs potentiels de cet événement ont volé le départ !  

De nombreux champions français, de Jamin en 1959 à Timoko en 2016, se sont distingués au meilleur niveau outre-Atlantique, alors que les meilleurs trotteurs américains ont sillonné l’Europe dès les années 20, jamais une course n’avait été organisée sur le sol américain pour les seuls trotteurs nés en France.

Cette grande première est le fruit d’une initiative conjointe de la Standardbred Owners Assocation of New York, qui regroupe les propriétaires et les professionnels de l’état, et de la société Le Trot. Co-organisateurs avec l’hippodrome de Yonkers d’une série de réunions Premium intégrée au programme des paris en France, les animateurs de la SOA ont créé en fin d’année dernière le French American Trotting Club. Il s’agit d’un groupe d’investisseurs qui ont chacun déboursé 28 000 $, soit environ 24 000 €, pour acheter des trotteurs en France et les importer aux USA pour y continuer leur carrière. Grâce aux médications disponibles pour les chevaux de course en compétition aux États-Unis, et non seulement à l’entraînement comme en France, certains de ces chevaux d’âge retrouvent ainsi une deuxième jeunesse.

Vingt-quatre propriétaires américains ont donc versé la somme due pour acheter et transporter les chevaux et trois des professionnels les plus réputés d’Amérique du Nord sont venus en France tester plus de cent trotteurs à vendre sur cinq sites. Pilotés par le service international de la société Le Trot, Emmanuelle Morvillers et Xavier Decaudin, ils se sont donc rendus au domaine de Grosbois près de Paris, à Argentan dans l’Orne, à Cagnes-sur-mer dans les Alpes-Maritimes, à Meslay-du-Maine en Mayenne et à Bordeaux le Bouscat en Gironde. Ce trio était composé de Ron Burke, le meilleur entraîneur de trotteurs américains, le québécois Michel Lachance, un des drivers les plus titrés des États-Unis, et Ray Schnittker, qui avait déjà visité la France et entraîne à Goshen, à deux heures de route de New York.

Chacun des hongres sélectionnés a ensuite été tiré au sort entre les propriétaires participants, et 22 ont pris l’avion pour New York après que deux aient failli aux examens de vaccination.

Les trotteurs réunis ainsi pourront participer à trois courses dotées chacune de 30 000 $ à Yonkers le 5, le 19 et le 26 août, et les meilleurs seront sélectionnés pour disputer la finale, le 2 septembre, avec 100 000 $ d’allocations !

Seulement, quelques-uns de ces trotteurs français, âgés de 5 à 9 ans, se sont si vite acclimatés qu’ils ont déjà couru et même gagné ! Tous se sont qualifiés, et six ont couru contre des trotteurs locaux, dont cinq avec succès.

Ainsi, le 8ans Alpha d’Urzy, entraîné en France par Romain Derieux, a-t-il déjà gagné deux fois sous l’entraînement de René Allard à Saratoga puis Pocono Downs avec un chrono record de 1’12’’8, dimanche dernier. Désormais entraîné par Chris Oakes, le 7ans Bioness, lui aussi venu de chez Romain Derieux, a pour sa part gagné à Pocono avec un chrono de 1’10’’6 lundi soir. Ensuite, Undici, ex-pensionnaire de Nicolas Roussel, a terminé en trombe 5ème dimanche à Yonkers dans une course diffusée par Equidia, comme le sera celles du 5 août en début de soirée et les étapes suivantes de ce challenge franco-américain inédit. Déo a aussi gagné à Yonkers avec un chrono de 1’13 ». Akhenaton s’est distingué mercredi soir 25 juillet pour ses débuts à Saratoga. Sur cette piste de 800 mètres de tour et sur la distance de 1 609 mètres, le 8ans précédemment entraîné par Colette Chassagne s’est imposé de bout en bout avec un chrono de 1’12 »9 et avec le concours du driver Wally Hennessey, qui pilota la championne Monimaker au succès dans l’Elitloppet 1998… Ubanji a gagné lui aussi mercredi à Philadelphie, également de bout en bout, en réalisant un premier chrono officiel en course de 1’11 »6.

Bien sûr, la plupart de ces trotteurs ont pu démarrer dans de petites catégories mais leur faculté d’adaptation enthousiasme leurs nouveaux entourages, qui ne trouvent pas facilement de nouveaux performers sur le marché américain. En tout cas pas à des prix pareils. Si cela se confirme, il pourrait y avoir plus d’Américains que d’habitude autour du ring des ventes du Prix d’Amérique 2019 !

En outre, ce dimanche 29 juillet à Yonkers à partir de 18h30, Undici, Deo et Barry Black seront au départ de trois courses sur 2 000 mètres retransmises en direct sur Equidia et ouvertes aux paris en France. Entretemps, Ubanji, Bamako du Bocage et Vas-Y Seul doivent faire leurs débuts à Saratoga, Chester ou Vernon Downs.

Le but du French American Trotting Club était surtout de proposer aux parieurs français des courses dont les acteurs leur soient familiers, mais il semble que ces trotteurs aient pris tout le monde de vitesse !

Les chevaux français déjà qualifiés et leurs nouveaux et leurs anciens entraîneurs :

  • Ursis des Caillons / Jenn Bongiorno (Nicolas Ensch)
  • Bioness / Chris Oakes (Romain Derieux)
  • Undici / Mark Ford (Alain Roussel)
  • Alpha d’Urzy / René Allard (Romain Derieux)
  • Very Very Fast / Robert Bresnahan (Benjamin Goetz)
  • Adagio de la Tour / Richard Banca (Stéphane Cingland)
  • Uhlan Noir / R. Bongiorno (Denis Brossard)
  • Versachet / M. Heijnen (Julien Raffestin)
  • Verdi d’Em / Dennis Laterza (Nicolas Ensch)
  • Deo / Scott di Domenico (Romuald Morice)
  • Aigle de la Vallée / Rob Harmon (Jacky Béthouart)
  • Bolide de Nuit / Julie Miller (Sylvain Perraguin)
  • Chaperon Félin / Bruno Nicolo (Grégoire Houël)
  • Aladin du Dollar / Ray Schnittker (Sylvain Roger)
  • Barry Black / R. Bucci (Jean-Philippe Raffegeau)
  • Ubanji / Ed Gannon Jr (Damien Bonne)
  • Bamako du Bocage / Brewer Adams (Arsène Lannoo)
  • Boss du Fossé / G. Malanga (Francisco Criado)
  • Ascot de l’Oison / Nick Surick (Mathieu Varin)
  • Atout de Fontaine / Traci Berry (Bruno Courault)
  • Vas Y Seul / Harry Landy (Guy Paris)
  • Akhenaton / Paul Kelley (Colette Chassagne)

Suivez un nouveau trotteur français à Yonkers

Les 22 trotteurs français importés aux États-Unis pour courir à Yonkers sont déjà prêts. Ce dimanche, un d’entre eux, Undici, fera ses grands débuts sous l’entraînement de Mark Ford dans la 3ème des quatre courses premium sur lesquelles nous parions de France.

L’ancien pensionnaire de Nicolas Roussel sera drivé par Mark McDonald, un des meilleurs pilotes de Yonkers, et il s’élance avec le 1 à l’autostart. Difficile de se faire une idée de ses chances après sa 5ème place en qualification, mais il est dans une toute petite catégorie et le coup est tentant !

La première course réservée à ces seuls trotteurs français, dont certains ont déjà gagné, aura lieu dimanche 5 août à Yonkers.

On démarre cette mini-réunion avec un Open handicap à 18h30, course relevée mais assez ouverte… Continuer la lecture de « Suivez un nouveau trotteur français à Yonkers »

Montée en puissance à Yonkers

Notre rendez-vous dominical de quatre courses au trot à Yonkers commence ce week-end dès 17h28 avec l’Open du jour, dominé sur le papier par le champion Marion Marauder, lauréat de la Triple Couronne américaine en 2016, malgré son numéro 8 derrière l’autostart, semble courir avec ses enfants…

C’est la raison pour laquelle le pari simple placé dimanche ne sera pas en masse commune avec nos amis turfistes américains, car en cas de rapport inférieur à 1/10, les réglementations divergent. Du coup, seuls les paris en Simple Gagnant seront en masse commune avec les États-Unis, dimanche.

La température monte à Yonkers alors que les 22 trotteurs français importés pour participer au programme qui leur est réservé, le French American Trotting Club, est dans trois semaines. Les qualifications ont commencé et dès vendredi, Ursis des Caillons, ex-pensionnaire de Nicolas Ensch, a remporté sa batterie de 2 000 mètres sur le pied de 1’15 », en terminant son parcours sur le pied de 1’8 »6, tandis que Very Very Fast, précédemment sous la responsabilité de Benjamin Goetz, a gagné sa course sur le pied de 1’15 », sur le même parcours. Le premier est entraîné par Jenn Bongiorno, qui l’avait confié à son frère Joe, alors que le second est chez uns des leaders du circuit de Yonkers, Rob Bresnahan, qui a mis Jordan Stratton au sulky.

Voici les résultats officiels de ces deux qualifications :

Le programme

Continuer la lecture de « Montée en puissance à Yonkers »

Les entraîneurs américains ravis de leurs recrues françaises

Les trotteurs français importés aux États-Unis pour participer aux séries du French American trotting Club font déjà parler d’eux sur leur terre d’adoption.

Le 8ans Alpha d’Urzy (Opus Viervil) s’est présenté samedi 7 juillet sur la piste de Yonkers avec un équipement minimal pour un trotteur de son âge aux États-Unis. Il est sans doute un des moins équipés de l’écurie de René Allard, un des meilleurs entraîneurs de la piste newyorkaise. « Comme je suis québécois, je peux lui parler français, et c’est pour ça qu’il n’a pas besoin de beaucoup d’artifices pour trotter », a plaisanté René Allard, dont les pensionnaires ont dépassé les cent victoires à Yonkers cette année et approchent les 2 millions de dollars de gains.

Pour cette qualification de 2 011 mètres, il a mené d’un bout à l’autre avec Jason Bartlett au sulky. Ils ont fait afficher un chrono final de 1’16’’, les derniers 400 mètres bouclés sur le pied de 1’12’’5 et battu son compatriote Aladin du Dollar (Magnificent Rodney) par plus de quatre longueurs.

Alpha et Aladin font partie des 22 hongres français qui ont été expédiés à New York le mois dernier pour le nouveau programme mis au point par Standardbred Owners Association de New York, qui débute le 5 août.

Chaque propriétaire participant a mis 28 000 $ au pot, dont 25 000 $ pour l’achat du cheval et 3 000 $ pour le voyage. Les entraîneurs Ray Schnittker, Ron Burke et Mike Lachance ont essayé la centaine de chevaux inscrits pour cette vente exceptionnelle à Grosbois, Argentan, Cagnes-sur-mer, Bordeaux et Meslay-du-Maine. Les trotteurs sélectionnés ont été attribués à leurs nouveaux entourages par tirage au sort.

Depuis l’arrivée d’Alpha d’Urzy à la mi-juin, le hongre travaillé deux fois sur 2 400 mètres environ, et il a impressionné son nouvel entraîneur sans avoir besoin de puiser dans ses réserves. « Il a parfaitement tourné. Peut-être que j’ai vraiment tiré le bon cheval. Jason m’a dit qu’il était encore meilleur dans les virages que dans les lignes droites. J’ai été le premier à m’inscrire quand on a lancé le French American Trotting Club. Je cherche toujours de nouvelles piste et j’ai pensé que c’était génial de pouvoir entraîner des chevaux étrangers. Je suis allé au Prix d’Amérique avec mon père pour ses 60 ans et j’ai visité plusieurs haras en France. Alpha d’Urzy est en très bonne santé, un poil splendide. Il a tout de suite été bien grâce au bon travail effectué par ceux qui l’ont gardé avant son arrivée chez moi. Je l’ai entraîné une première fois et il l’a fait sans effort, en cheval en forme. Je suis revenu la semaine d’après, pour l’entraîner plus vite. Il a bien fini sa séance et il n’aurait pas éteint une bougie. »

Habitué aux chevaux arrivant d’Australie et de Nouvelle-Zélande avec un poids insuffisant, du stress et des difficultés à s’adapter au changement des saisons de l’hémisphère sud à l’hémisphère nord, Allard a été agréablement surpris par l’acclimatation d’Alpha d’Urzy : « Il n’est jamais tombé malade, il n’a jamais manqué un repas. Il s’est très bien adapté. J’aurais pu le courir trois jours après son arrivée. »

L’entraîneur Chris Oakes, qui a reçu Bioness (Sam Bourbon), l’a d’emblée comparé à un des meilleurs trotteurs de Yonkers, Homicide Hunter, lauréat d’1,2 million de dollars. « Je l’adore, a-t-il déclaré, depuis le premier jour. C’est un grand et beau cheval. C’est marrant parce que personne ne sait quel cheval il va recevoir et même René Allard a trouvé qu’il ressemblait à Homicide Hunter quand il l’a vu au paddock. »

Comme Alpha d’Urzy, le trotteur français ne porte qu’un équipement minimal : « Je ne savais pas du tout comment il était mis en France, a-t-il avoué. Vous ressentez leurs besoins au fur et à mesure. Je pouvais voir qu’il était calme, plein de bonne volonté, alors je n’ai pas eu besoin d’inventer quelque chose. »

Oakes a mis Bioness dans son style d’entraînement américain et le hongre a bien réagi. L’entraîneur pense également que le temps passé à l’extérieur a aidé le cheval à s’adapter à son nouvel environnement. « Fondamentalement, je l’ai mis à notre manière et comme j’entraîne chez moi, je l’ai beaucoup baladé. J’ai l’impression que c’est ce qu’ils aiment. »

Bioness s’est qualifié mercredi 4 juillet à Pocono Downs avec le fils de Chris Oakes, Hunter, âgé de 20 ans, au sulky pour sa première sortie en piste officielle.

Les qualifications réservées aux trotteurs français se déroulent à Yonkers sur 2 011 mètres les 14 et 21 juillet, avant le début de des séries du French American Trotting Club, le 5 août. Les deuxième et troisième étapes de la série auront lieu les 19 et 26 août et la finale de 100 000 $ est programmée pour le 2 septembre…