Victoire française à New York

Dimanche 26 février 2017, Yonkers (New York). – VICTOIRE FRANÇAISE ! BROOKLYN BOND, 1er trotteur  à gagner @YonkersRaceway depuis… Rêve d’Udon en 1990, ce soir ds la C8 ! Le pensionnaire de Matias Ruiz bat sûrement Aggressive après l’avoir suivi dans la ligne d’en face. Piloté par Brent Holland, il a toujours trotté en bonne place. Troisième en retrait, Forever As vient de loin et devance Andy Ray, également longtemps en retrait, et Monroe County, sans trop d’excuses. ExplosiveDay parqué nez au vent de très bonne heure. Dewycolorintheline a fait un bout de trois mètres…
Mais bravo à Brooklyn Bond, hongre de 6ans exploité en France par Vincent Renault et auteur d’un nouveau record US de 1’13 » sur le parcours…

Continuer la lecture de « Victoire française à New York »

On rejoue la réunion de mardi dernier

Mardi 29 novembre 2016, Yonkers (New York). – On retrouve ce mardi soir pour une nouvelle simultanée avec Vincennes presque les mêmes protagonistes que la semaine dernière au cours de cette même soirée : ce sont des poulains de 3 à 4 ans qui montent tranquillement les échelons ou se retrouvent débarrassés de leurs adversaires gagnants. À qui le tour ce soir ? Vérifiez bien les pronostics et visionnez les courses de référence pour repérer votre favori… Prenez votre temps : on ne commence ce soir mardi qu’à 21h10… Continuer la lecture de « On rejoue la réunion de mardi dernier »

Mardi 19 : Sa Majesté Brian est au départ

Mardi 19 juillet, Yonkers (New York). – Brian Sears, aka « The White Knight » (le chevalier blanc), est actuellement sur un nuage. C’est Brian Tout-Puissant : samedi dernier, il a remporté le Meadowlands Pace, un des plus grands rendez-vous des ambleurs américains, en gardant un petit nez au sulky de Control The Moment sur le grand favori Racing Hill… Quelques jours plus tot, il avait appris qu’il venait enfin d’être nominé pour entrer au Hall of Fame du trot américain. Il doit maintenant obtenir 75% des votes des électeurs de cette institution, qui réunit les plus grands noms de la discipline, les hommes comme les chevaux.

Brian Sears a fait sensation lorsqu'il a élu domicile à Yonkers alors qu'il faisait partie des stars de sa profession.
Brian Sears a fait sensation lorsqu’il a élu domicile à Yonkers alors qu’il faisait partie des stars de sa profession.

Continuer la lecture de « Mardi 19 : Sa Majesté Brian est au départ »

HAMBLETONIAN : GRANDE REVUE D’EFFECTIF À MEADOWLANDS

Samedi 16 juillet, Meadowlands (New Jersey). – Les principaux favoris de la grande journée du Hambletonian, programmée cette année le 6 août, étaient au rendez-vous samedi soir sur l’hippodrome de Meadowlands, près de New York.

Chez les mâles de 3 ans, le leader de la promotion la saison dernière, Southwind Frank, s’affirme encore cette année. Ce pensionnaire de Ron Burke a gagné sa batterie du Stanley Dancer, course de préparation au Hambletonian, en 1’10’’ sur la distance de 1.811 mètres qu’il a remportée après avoir trotté à couvert jusqu’à l’entrée de la ligne droite. Il n’a pourtant pas impressionné son entraîneur Ron Burke : « Je ne l’ai pas trouvé très impressionnant, a en effet déclaré le leader de la profession outre-Atlantique. Nous allons tirer les leçons de cette course à la maison. Nous avons un peu tripoté sa bride, ces derniers temps, pour le maîtriser un peu. Mais il va falloir revoir son équipement pour au contraire le laisser s’exprimer davantage, comme il était avant que nous ne fignolions. »

Dans l’autre batterie du Stanley Dancer, Marion Marauder, un autre fils de Muscle Hill, s’est imposé de bout en bout, facilement, sur le pied de 1’11’’3 (vidéo ci-dessous).

Chez les pouliches de 3 ans, c’est aussi la meilleure à 2ans qui confirme son leadership : Broadway Donna, gagnante l’an dernier du Jim Doherty (ex-Merrie Annabelle), championnat féminin des 2 ans lors du Hambo Day, s’est imposée au finish, de justesse (lire vidéo ci-dessous), mais en 1’9’’9 dans le Delvin Miller, tremplin vers les Hambletonian Oaks… C’était la troisième sortie officielle de la pouliche cette saison après trois requalifications pour commencer. « Nous avons pris notre temps parce que c’est une pouliche de premier plan et qu’il n’y avait pas de raison de se presser », a expliqué son entraineur Jim Campbell.

Dans la seconde batterie de cette épreuve, les juges à l’arrivée n’ont pu départager Woman Will, qui venait de devancer Broadway Donna sur la piste de Philadelphie et semblait avoir course gagnée à deux cents mètres du but, et la franco-américaine Unica Steed, propriété de AB Trot issue de l’étalon US Muscle Yankee et de la championne Première Steed. Sous l’entraînement de Fabrice Souloy et Eric Bondo, elle avait remporté trois courses en Italie, dont deux à 2ans, avant de s’envoler pour les USA et l’écurie de Jimmy Takter le 20 avril dernier. Là voilà donc au point après avoir pu se préparer tranquillement, notamment aux mains de l’entraîneur français Nicolas Roussel, qui fait partie désormais des adjoints du Suédois dans le New Jersey.

Ce n’est pas la seule nouveauté « française » outre-Atlantique puisqu’un fils de notre Ready Cash national, le 2ans Victor Gio, également venu d’Italie (où il est né, alors qu’Unica Steed est normande) a remporté sa batterie de qualification de façon impressionnante en 1’12’’6, avec les derniers 400 mètres sur le pied de 1’7’’6…

Victor Gio (Yannick Gingras), fils de Ready Cash et Ilaria Jet, comme à la parade pour sa 2ème sortie américaine...
Victor Gio (Yannick Gingras), fils de Ready Cash et Ilaria Jet, comme à la parade pour sa 2ème sortie américaine…

Fils de la championne Ilaria Jet, qui prit notamment la 2ème place du Prix d’Été de Rapide Lebel en 2010 à Vincennes sous l’entraînement de Vincent Martens (vidéo ci-dessous). Victor Gio est lui aussi entraîné par Jimmy Takter et il faut s’attendre à prochainement entendre reparler de lui aux Etats-Unis.

(©scoopdyga.com) Ilaria Jet en novembre 2010 à Vincennes.
(©scoopdyga.com) Ilaria Jet en novembre 2010 à Vincennes.

DRIVERS’CUP : LES AMÉRICAINS TIRENT (FORT) LES PREMIERS !

Dimanche 20 mars 2016, Yonkers (New York, USA). – La première édition de la Drivers’Cup a commencé dimanche dernier sur une retentissante victoire du Team America. A l’issue des deux premières épreuves, disputées sur l’hippodrome de Yonkers, près de New York, les cinq drivers emmenés par leur capitaine Jason Bartlett totalisent 85 points contre 47 pour le Team France de Pierre Vercruysse.

Les Américains ont ouvert le bal dans la première manche avec un dead-heat pour la première place entre Jordan Stratton (Lilly’s Swan Pond) et Jason Bartlett (Hasty Proffitt) ! Malheureux à la corde, Tyler Buter est tout de même parvenu à prendre la troisième place avec Headsaregonna Turn, troisième devant le premier français, Matthieu Abrivard, associé à Extracurricular.

Dans la deuxième manche, une heure plus tard, c’est à nouveau Jordan Stratton qui s’est imposé, seul cette fois, avec Cousin Eddie, qui devait pourtant démarrer en deuxième ligne derrière l’autostart. Le pensionnaire de Daniel Renaud, qui venait de s’imposer à deux reprises, a profité de sa forme pour monter de catégorie avec succès. Pierre Levesque, associé à Paris Princess N (ça ne s’invente pas !) a pris la deuxième place devant Daniel Dubé et Massive Talent, qui ont dû venir de loin dans cette course menée tambour battant.

Pas facile, de battre les Américains sur leur terrain ! Cependant, compte tenu du fait qu’ils découvraient pour la plupart ce petit anneau de 800 mètres, et des problèmes de matériel auxquels ils pouvaient être confrontés (sulkies trop courts, notamment), ils s’en sont plutôt bien sortis. Le tirage au sort, on le savait, ne leur avait pas été très favorable. C’est la raison pour laquelle il y a de bonnes raisons d’espérer une deuxième manche plus favorable, les 24 et 26 juin prochains pour le match retour à Vincennes.

Cette fois, ce sont les Américains qui seront les plus étonnés. A l’exception de Jason Bartlett, aucun d’entre eux n’a jamais mis les pieds en France, ni même évidemment visité Vincennes. Quelques vidéos pourront les aider à comprendre mais une piste de 2.000 mètres avec des dénivelés, c’est aussi exotique pour eux que le fut Yonkers pour nos compatriotes…

Nous retournons toutefois à Yonkers pour une nocturne en simultané avec Vincennes dès le mardi 5 avril…